• Accueil
  • > Liens
  • > La Chair de la Salamandre de Jean-Louis Marteil


La Chair de la Salamandre de Jean-Louis Marteil

Roman noir, polar médiéval, ce livre est une immersion dans l’univers de la banque, du commerce et de l’usure pratiqués entre autres par les puissants banquiers cahorsins au XIII° siècle. C’est aussi une descente vertigineuse au cœur d’une famille dans laquelle chacun – et peut-être surtout chacune – a quelque chose à cacher, où la révélation de secrets jusque-là profondément enfouis pourrait bien provoquer la pire des catastrophes. Mais si La chair de la Salamandre est un roman noir, au dénouement aussi surprenant que sordide, c’est également un récit toujours drôle, riche d’ironie et d’humour (noir évidemment), qui nous fait parcourir les rues de cités opulentes et dangereuses et nous emporte au long des rivières redoutables qui menaient les gabarres, souvent chargées de vin, vers Bordeaux et l’Atlantique.   

         La Chair de la Salamandre de Jean-Louis Marteil dans Liens Marteil   

 Je n’ai pas l’habitude de lire ce genre de récit mais grand bien m’a pris de participer à ce partenariat. C’est tout d’abord la peinture de l’époque médiévale qui m’a plu dans ce roman. Qu’il s’agisse du choix des noms des personnages ou encore de la peinture des mœurs du temps pour ainsi dire plutôt glauque. Comme c’est un polar il est donc difficile de vous raconter l’histoire sans trop vous en dire. Je vais donc me contenter de vous faire part de quelques remarques sur les choix de l’auteur en matière de sujets décrits ou de langue.   La « chair de la Salamandre », pseudonyme de maître Bertrand de Vers l’usurier, semble être la cible de plusieurs éléments déchainés. Alors que je m’attendais à une sombre lecture c’est l’humour qui se dégage des situations cocasses que j’ai le plus apprécié : l’humour passant par la mise en scène de certains personnages  comme les deux acolytes Mord-Bœuf et Pasturat qui brillent par leur bêtise et leur naiveté ou encore  la description du Comte évêque Guillaume de Cardaillac qui, comme beaucoup de religieux de l’époque, abuse de son pouvoir  spirituel et ne respecte guère le vœu de pauvreté qu’il a fait à l’Eglise en se goinfrant de mets succulents sous le regard de ses « complices ». Ce que j’ai par-dessus tout apprécié sont les expressions employées et très imagées du Moyen Age que l’auteur a su rendre à merveille qu’il s’agisse de l’onomastique (choix des noms des personnages en fonction de leur personnalité ou de leur rôle) ou encore des expressions qui m’on bien faite rire comme «sérieux comme pucelle devant son premier amant »... C’est donc aussi un livre intéressant pour les amateurs d’ancien français qui retrouveront moults expressions de l’époque retranscrites en français moderne. 

Enfin, que dire des innombrables bagarres et assassinats présents dans ce livre pour mon plus grand plaisir ! Vraiment l’époque était barbare, les bagarres étaient, pour un oui ou pour un non, monnaie courante. Les hommes de cette époque  ne semblaient se défendre qu’avec la force et non grâce à l’esprit ! Admirez d’ailleurs le nom « Tranche-Tripe » !  En quelques mots, ce livre conviendra autant à des amateurs de la période médiévale qu’à des amateurs de polar. L’intrigue est bien ficelée et même si l’on a des soupçons sur l’identité du ou des meurtriers, les dernières pages offrent un dernier rebondissement fort plaisant ! A vous donc de découvrir ce petit bijou et de venir me laisser des commentaires sur ce blog ! Un grand merci à BoB, aux éditions de La Louve pour ce chouette partenariat !   Bonne lecture aux autres et à bientôt ! 

1 commentaire à “La Chair de la Salamandre de Jean-Louis Marteil”


  1. 0 Françoise 3 mar 2011 à 19:30

    pas vraiment d’envie de lire ce livre qui ne correspond pas à mes lectures habituelles. Je serais peut-être agréablement surprise, on ne sait jamais !!

Laisser un commentaire


Sondage

Dans quel endroit aimez-vous lire?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Visiteurs

Il y a 2 visiteurs en ligne

Les polars de Morize |
La SOURCE de CARISA |
houdaprintemps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cavru et son patrimoine bât...
| NIMPORTNAWAK
| un homme